Les courses alimentaires du père de famille

Les courses alimentaires du père de famille

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Que trouve-t-on dans le caddie du père de famille ? Comment se renseigne-t-il sur l’offre des enseignes ? Quels usages fait-il du web ? Kantar Media a réalisé une étude portant sur les parcours d’achat et habitudes de consommation des hommes ayant au moins 1 enfant et réalisant les achats quotidiens… des « méga-consommateurs » différents et particulièrement intéressants à cibler.

Portrait de ces 4,2 millions d’hommes « pousse-chariot ».

La cible

Elle représente 8 % de la population des Français de 15 ans et plus. Âgés de 41,7 ans en moyenne, ces hommes sont principalement issus de la classe moyenne et vivent généralement en zone rurale ou petites agglomérations.

Dans cette étude, les usages de ce profil ont été comparés à ceux d’une moyenne de « RDAE » (Responsables d’achats élargi) incluant hommes et femmes chargés de réaliser les courses pour leur foyer. Un groupe plus âgé (51,2 ans) et majoritairement urbain.

« Smart-shoppers » super-connectés

Les pères de famille qui font les courses sont suréquipés : 67 % possèdent leur propre smartphone et 47 % ont une tablette dans leur foyer. Près d’un tiers déclare passer beaucoup de temps sur Internet pour trouver des produits et marques moins chers que dans les magasins. 41 % pensent que faire leurs achats sur internet leur facilite la vie.

Les trois quarts se connectent plusieurs fois par jour à internet et ils sont adeptes du ROPO : 53 % d’entre eux recherchent des informations online pour ensuite réaliser l’achat en magasin (vs. 44 % pour la moyenne, hommes et femmes confondus). Près d’1 « homme pousse-chariot » sur 5 consulte les avis d’internautes avant d’acheter.

Les canaux digitaux seront donc particulièrement adaptés pour générer du trafic en point de vente physique.

 

Les principales raisons évoquées pour consulter leur téléphone portable en magasin :

  • comparer les prix (21 %)
  • chercher des informations complémentaires sur les produits (16 %)
  • prendre des photos des produits pour demander l’avis de leur entourage (15 %)

Lire aussi : Mini-sites mobiles : 3 conseils pour réussir ses campagnes mobiles

Méga-consommateurs dualistes

Quand ils réalisent leurs achats, ces pères de famille ne lésinent pas sur les quantités. Les promotions portant sur les volumes attireront leur attention puisqu’ils sont 43 % à déclarer « acheter toujours beaucoup » lorsqu’ils font leurs courses.

Lorsqu’ils sont pressés, « ils achèteront bien volontiers des produits faciles et rapides à préparer » : 27 % des hommes « pousse-chariot » achètent des produits dans la catégorie « Food express » (vs. 21 % pour la moyenne). Ils sur-consomment des aliments transformés : pâtisseries industrielles et pizzas, salades en sachet et traiteur, sauces prêtes-à-l’emploi, plats cuisinés et surgelés.

Mais « paradoxalement, nos papas seront plus nombreux à consommer des produits biologiques [ou issus du commerce équitable] par rapport aux RDAE, affichant leur volonté d’acheter des produits plus qualitatifs lorsqu’ils trouvent le temps pour les préparer », explique Kantar. En effet, 24 % de ces pères de famille achètent des produits bio.

Lire aussi : Le bio, un marché à très fort potentiel

 

Vous souhaitez vous adresser à cette cible ? Les conseillers MEDIAPOST sont là pour vous accompagner dans vos campagnes ; cliquez ici pour les contacter.

 

Cliquez ici pour retrouver
les chiffres de l’infographie Kantar :

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

1 Commentaire

  1. Pingback: Les courses alimentaires du père de fami...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *