Imprimés publicitaires : combien de boîtes aux lettres distribuer ?

Imprimés publicitaires : combien de boîtes aux lettres distribuer ?

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone

Lancement de site web ou d’enseigne, opération promotionnelle… Vous avez identifié le flyer ou catalogue en boîte aux lettres comme un levier adapté dans votre plan de communication, et vous voulez vous assurer d’optimiser les coûts de votre opération et rentabiliser votre investissement ?

Vous devez donc définir au préalable combien boîtes aux lettres viser (et surtout lesquelles) ! Pour obtenir une bonne estimation avant de lancer votre campagne, voici les 5 questions à se poser.

Lire aussi : 6 conseils pour réussir une campagne d’imprimé publicitaire

1. Quand déterminer le nombre de boîte à distribuer ?

Il vous faudra connaître le nombre de boîtes aux lettres à cibler très en amont de la distribution, avant même de lancer l’impression. En moyenne, la fabrication représente les 2/3 du prix global d’une campagne, et la distribution seulement 1/3. Il est donc essentiel de ne pas surestimer le nombre de prospectus à imprimer, ni de les distribuer « à l’aveugle » !

Le saviez-vous ?  La fabrication représente 2/3 du prix global d’une campagne (vs. 1/3 pour la distribution).

Imprimer le bon nombre de documents publicitaires vous permettra de contrôler le budget de votre opération, tout en adoptant une démarche éthique et responsable.

Lire aussi : Comment éco-concevoir une campagne d’imprimés publicitaires ?

2. Quel budget pour répondre à quel objectif ?

Le nombre de boîtes à cibler dépendra d’abord de votre objectif. En effet, votre opération n’aura pas la même envergure selon que vous souhaitez (par exemple) :

  • assurer le succès du lancement d’une nouvelle enseigne,
  • relayer une opération promotionnelle auprès d’une cible d’habitués,
  • séduire de nouveaux clients en périphérie de votre zone de distribution habituelle…

Ainsi, les sommes à allouer à votre opération ne seront pas du même ordre si vous communiquez sur un très grand événement ou s’il s’agit d’une opération plus modeste ou récurrente. Bien sûr, vos contraintes budgétaires seront prises en compte pour affiner le ciblage en fonction des priorités.

3. Quelle zone de chalandise ?

Qui sont vos clients ? … Et vos prospects ? Vous avez sûrement identifié les quartiers d’où proviennent vos clients récurrents, et savez quelles zones cibler pour toucher cette cible sensible à vos messages. Mais êtes-vous sûr(e) de solliciter tous les consommateurs susceptibles de s’intéresser à votre offre ?

A partir du ou des profil(s)-type(s) de votre clientèle, MEDIAPOST peut vous aider à identifier de nouveaux clients potentiels résidant autour de votre point de vente, auprès desquels il serait utile de communiquer pour améliorer votre chiffre d’affaires.

Quel habitant d’un immeuble sans balcon n’a pas reçu un jour l’épais catalogue de l’enseigne de jardinage du coin de sa rue ? Il est également possible de cibler selon le type d’habitat : maison individuelle, immeuble collectif. Ainsi, vos imprimés publicitaires sont déposés dans les boîtes aux lettres de personnes réellement susceptibles d’être intéressées par vos offres.

4. Comment affiner le ciblage ?

C’est à partir de données géomarketing précises et concrètes (type d’habitat, moyenne d’âge, composition du foyer, pouvoir d’achat, potentiels de consommation selon le type de produit…) que l’on peut aller plus loin dans le ciblage en identifiant les quartiers où votre cible est surreprésentée, déterminer de nouvelles opportunités et limiter la déperdition en éliminant d’éventuelles zones peu rentables.

Lire aussi : Géomarketing : quand peut-il servir votre enseigne ?

Vous ajustez ainsi vos zones de distribution, votre message et bénéficiez d’un impact renforcé dans des campagnes pertinentes et efficaces.

5. Le stop pub, c’est embêtant ?

Les stickers « Stop pub » permettent à ceux qui le souhaitent de ne pas recevoir d’imprimés publicitaires (ils représentent environ 15 % de la population). Pour vous, annonceur, c’est l’assurance que vos supports ne seront pas distribués dans les boîtes aux lettres de ceux qui ne les liront pas, c’est donc une garantie d’efficacité!

Pour en savoir plus : Stop pub : une bonne nouvelle pour le retour sur investissement du media catalogue !

Dans le comptage, MEDIAPOST vous donnera le nombre précis de boîtes aux lettres en supprimant les « Stop pub » et les boîtes aux lettres inaccessibles. Cela vous évitera d’imprimer trop ou pas assez de documents, et de tirer le meilleur parti des opportunités en fonction de vos contraintes.

Avant de lancer l’impression de vos flyers, contactez nos experts en communication de proximité, ou faites une estimation dès maintenant sur desclientsdansmonmagasin.com !

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someone